[PREVIEW] : Forza Horizon 4 – La Grande-Bretagne, ça vous gagne ? 🇬🇧

Il y a deux ans, l’Australie accueillait la 3e édition du festival Horizon. Que ce soit sous le soleil de l’Outback ou sur les chemins sinueux de la forêt tropicale, c’est au final plus de 10 millions de joueurs qui se sont adonnés au plaisir de la conduite en toute liberté dans ses paysages de rêve.
En 2018, l’événement se délocalise jusqu’en Grande-Bretagne, terre d’origine de Playground Games, le studio derrière l’une des sagas automobiles les plus en vogue sur la génération de consoles actuelle. À moins de deux semaines de sa sortie, Forza Horizon 4 profite désormais d’une démo à la durée conséquente, téléchargeable sur le Microsoft Store, qui me permets de vous faire de part de mon premier verdict sur l’un des titres les plus attendus de cette fin d’année. Attachez vos ceintures, on démarre dès maintenant…

Australie, je t’aime, je te quitte ! Succédé à Forza Horizon 3 n’est pas une chose aisée. Connu comme l’épisode de la maturité pour la licence motorisée de Microsoft, il fut l’un des plus gros succès commercial de la Xbox One qui, encore aujourd’hui, se classe régulièrement dans les classements des meilleures ventes hebdomadaires de la console.
Présenté à l’E3 2018, Forza Horizon 4 n’a pas l’intention de se laisser rouler dessus par son prédécesseur et compte bien séduire à nouveau en apportant à la série un lot de nouveautés bienvenues.

Vivaldi Edition ?

En guise de terrain de jeux, le titre nous fait désormais voyager jusqu’en Grande-Bretagne. Il sera ainsi possible de retrouver quelques-uns des éléments distinctifs de la région, allant de ses plaines verdoyantes jusqu’à ses troupeaux de moutons, en passant par son élégance si particulière et sa météo… capricieuse.
Si les précédents volets nous avaient déjà permis de se familiariser avec la pluie ou la neige, Forza Horizon 4 va encore plus loin et nous propose un système complet de saisons dynamiques. Si la démo essayée mettait exclusivement en avant la période estivale, son introduction, maintes fois revues depuis sa présentation à Los Angeles, propose un petit avant-goût très prometteur. Les véhicules proposés réagissent tous différemment aux différentes conditions météorologiques et les décors somptueux, y compris sur une Xbox One originelle, évoluent grandement à chaque passage du temps.

20-09-2018_19-24-06
Dans l’introduction de cette démo, déjà présentée à l’E3, un premier aperçu des conditions météorologiques extrêmes présentes au sein du titre nous est donnée. Le résultat s’avère aussi beau que spectaculaire.

Irais-je jusqu’à avouer que ce Forza Horizon 4 s’imposera probablement comme la plus évidente des vitrines technologiques des machines de Microsoft ? Oui, peut-être bien, surtout que le titre tourne en 1080p/30fps sur une Xbox One de première génération.
De son côté, la Xbox One X effectuera une jolie démonstration de sa puissance grâce à la présence d’un mode 4K tournant en 30fps avec support du HDR, tandis que la technologie Dolby Atmos viendra se joindre à ce joyeux combo pour nous en mettre plein les oreilles.
Les PCistes, quant à eux, auront l’honneur et le plaisir de bénéficier d’un affichage en 4K/60fps. Rien que ça…

Une fois la séquence passée, le titre nous confie la lourde tâche de sélectionner un avatar, masculin ou féminin, parmi un panel de 14 disponibles.
S’ensuit alors un autre choix, tout aussi important, celui de notre première voiture. Ici, moins de possibilités. Seuls trois modèles sont en effet accessible dès le début : la Ford Focus RS de 2017, l’Audi TTS Coupe de 2015 ou la Dodge Charger R/T de 1969.
Dans la version finale, ce n’est pas de moins de 460 véhicules qu’il sera possible de malmener tout au long de l’aventure dans les différents recoins de la carte, qui semblent bénéficier au passage d’une diversité d’environnement des plus appréciables. Petit ajout appréciable à signaler, la possibilité de se faire livrer gratuitement l’une de vos autos à n’importe quel endroit de la carte.
Maintenant que ses quelques modalités sont passées, il ne reste plus qu’à personnaliser sa plaque d’immatriculation et la compétition pourra enfin débuter.

20-09-2018_18-48-10
Grande-Bretagne oblige, la McLaren Senna de 2018, ici-présente, est la super-car vedette de ce Forza Horizon 4. Elle succède ainsi à la SRT Viper et aux Lamborghini Huracán LP 610-4 et Centenario LP 770-4.

Là où l’on va, on n’a pas besoin de route…

Désormais, nous voilà installé confortablement derrière le volant de notre premier bolide rutilant. Déjà présente dans le précédent opus, l’intelligence artificielle ANNA fait ici son retour et nous invite à participer à la toute première course du festival.
Habitué de la licence ? Vous ne serez absolument pas surpris par le gameplay de ce Forza Horizon 4 dont seuls quelques détails évoluent. La conduite, (très) arcade, se révèle toujours aussi exemplaire dans le genre et les réglages, (très) nombreux, permettront à chaque joueur de trouver le compromis idéal en fonction de l’expérience souhaitée.
Largement montrée au travers des différentes vidéos promotionnelles, l’une des grandes nouveautés de cet épisode réside dans la présence de nouveaux objets destructibles. Tous les murs ne sont ainsi plus des obstacles, tout comme la plupart des arbres. En découle ainsi un plus grand sentiment de liberté que l’on ne peut qu’apprécier.

Côté progression, rien de bien nouveau n’est à signaler puisqu’à chaque course terminée, il est possible d’accumuler de l’argent, permettant d’acquérir de nouveaux véhicules, de nouvelles pièces ou, pour la première fois dans la série, des propriétés.
Les bonnes performances sont néanmoins récompensées par un bonus de notoriété. Vous l’aurez compris, plus vous remportez des courses et plus les fans afflueront au festival pour admirer vos prouesses. Ce dernier point est indispensable pour pouvoir établir une progression au sein du mode carrière.

20-09-2018_19-54-04
Bien que convaincant sur le papier, le premier chapitre des « Horizon Stories » manque un peu de punch pour séduire totalement.

La diversité étant le maître-mot composant l’univers de chaque Forza Horizon, cette démo permet également de se familiariser avec un nouveau type d’épreuve dénommé « Horizon Stories », dont le but consiste en la réalisation de différents jobs aussi divers que variés.
Dans le premier chapitre disponible, nous voilà dans la peau d’un cascadeur de cinéma qui, placé au volant d’une Bugatti Chiron de 2018, doit effectuer un saut d’une centaine de mètres en passant sous un moulin avec un objectif en tête, celui d’échapper à un avion suivant de près la supercar française sous le regard ébahit du réalisateur et de son équipe de tournage.
Si la description ici-présente laisse présager un affrontement spectaculaire entre ciel et terre, en pratique, le tout se montre assez convenu et il faudra tester un plus grand nombre de ses challenges pour se faire un avis concret et juger de l’intérêt véritable de ce nouveau mode.

Des festivités toujours aussi réjouissantes ?

L’atmosphère festive et estivale présente dans les différents opus étant probablement l’une des composantes essentielles de la série des Forza Horizon, il est plaisant de découvrir que malgré le passage des saisons, l’ambiance léchée et décomplexée reste toujours d’actualité.
Bien évidemment, l’enrobage musical profite à nouveau d’un soin très particulier puisque de nombreuses radios sont toujours disponibles en libre accès pour rythmer la partie de chacun. Entre Pop, Rock, Rap, Electro et Musique Classique, tout le monde n’aura aucun mal à trouver une station qui lui convient.
Envie de vous faire votre propre avis sur ce Forza Horizon 4 ? La démo est disponible gratuitement pour toutes et tous sur Xbox One et PC.

(Re)découvrez le premier trailer de Forza Horizon 4 :

EN BREF : Forza Horizon 4 ne semble pas partie pour révolutionner le genre dont-il est issu. Si cette absence prononcée de prise de risque en décevra forcément certains, force est de constater qu’après ses quelques tours de roues sur la démo, difficile de bouder son plaisir tant la formule se montre toujours aussi efficace. Le sentiment de liberté est omni-présent, la conduite addictive, la collection de véhicules impressionnantes et surtout, l’ensemble jouit d’une réalisation exemplaire sur chacun des différents supports permettant de faire tourner le titre.
Ajoutons à cela un premier aperçu de la météo prometteur, mais également un grand univers partagé en ligne, et autant dire qu’en cette fin d’année, Microsoft bénéficie dès lors d’une exclusivité de choix à ajouter au catalogue de ses machines. Prêt(e) à vous balader sur les routes tortueuses de la Grande-Bretagne ? Nous nous y croiserons sûrement…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s