[RETOUR-CRITIQUE] : Avengers: Infinity War – Le dĂ©but de la fin ! đź’Ą

Le Marvel Cinematic Universe a 10 ans ! Avec ses 20 films (et 11 sĂ©ries) au compteur la grande saga cinĂ©matographique de La Maison des IdĂ©es ne cesse d’Ă©tendre sa suprĂ©matie au travers d’innombrables adaptations qui n’hĂ©sitent pas Ă  voir toujours plus grand. Point d’orgue de cette dĂ©cennie passĂ© au cĂ´tĂ© de l’Ă©quipe originelle, Avengers: Infinity War est LE blockbuster de tous les records en cette annĂ©e 2018.
Ă€ l’occasion de sa sortie en DVD, Blu-Ray, Blu-Ray 3D et 4K, il est grand temps de parler de ce nouveau chapitre, et ce, sans le moindre spoiler…

En cas de danger, qui doit-on appeler ? Les Avengers, il paraĂ®t. Depuis 2012 et son super-carton au box-office mondial, la fine Ă©quipe de hĂ©ros, emmenĂ©e par Tony Stark / Iron Man et Steve Rodgers / Captain America, ne cesse de dĂ©chaĂ®ner les passions. Qu’il s’agisse d’empĂŞcher la descente d’extraterrestres en plein New York ou de mettre hors d’état de nuire une intelligence artificielle aux mĂ©thodes agressives, les Avengers sont toujours-lĂ , prĂŞts Ă  mener le combat…

Le choc du Titan

Pour autant, rien n’aurait pu les prĂ©parer pour affronter leur nouvelle NĂ©mĂ©sis. Son nom ? Thanos. Son but ? Exterminer la moitiĂ© de la population de l’univers en un simple claquement de doigts afin de permettre une meilleure rĂ©partition des ressources prĂ©sentes sur les diffĂ©rentes planètes qu’il envahit.
Pour mener Ă  bien son plan, le Titan Fou s’est lancĂ© Ă  la recherche des Pierres d’InfinitĂ©s, six artefacts mystĂ©rieux aux pouvoirs exponentiels qui, une fois rĂ©unis, rendent omnipotent quiconque les places sur le Gantelet de l’Infini. DissĂ©minĂ©es aux quatre coins de l’univers depuis la nuit des temps, les Pierres de l’Espace, de l’Esprit, de l’Ă‚me, de RĂ©alitĂ©, du Temps et du Pouvoir vont devenir l’obsession de cet antagoniste captivant, apparu sur papier pour la toute première fois en 1973 et dans le MCU en 2012 lors de la scène post-gĂ©nĂ©rique du premier Avengers.

Librement inspirĂ© du comics « Le Gant de l’Infini » de Jim Starlin et George PĂ©rez, Avengers: Infinity War aura battu des records au box-office mondial lors de sa sortie dans les salles au printemps dernier. 420 millions de dollars de budget, 5.044.323 entrĂ©es en France et 2 milliards de recettes Ă  travers le monde sont quelques chiffres qui suffisent Ă  convaincre en un simple coup d’œil que la formule (efficace) initiĂ©e par Marvel Studios continue de sĂ©duire le grand public et ce, une dĂ©cennie après ses dĂ©buts tonitruants grâce au dĂ©sormais incontournable Iron Man.

img_3358
Les Avengers originaux devront s’allier aux petits nouveaux et aux hĂ©ros venus d’ailleurs pour pouvoir espĂ©rer vaincre Thanos.

Des ambitions démesurées ?

Osons le dire, Avengers: Infinity War est une oeuvre titanesque. Il y a ses intentions en premier lieu, celles d’offrir une conclusion Ă  un pan entier du Marvel Cinematic Universe, mais Ă©galement sa dĂ©bauche d’effets spĂ©ciaux, tous plus Ă©clatants les uns que les autres grâce Ă  un souci du dĂ©tail irrĂ©prochable, ou encore son casting prestigieux rĂ©unissant notamment Robert Downey Jr., Josh Brolin, Scarlett Johansson ou encore Chris Hemsworth.
Au-delĂ  de tout ça, il est surtout le porteur d’une intrigue bien plus intelligente qu’il n’y paraĂ®t au premier abord et s’offre un super-vilain qui, Ă  coup sĂ»r, marquera les esprits au mĂŞme titre que certaines icĂ´nes populaires du 7e art.

img_3383
De New-York au Wakanda en passant par Knowhere, nos héros vont voyager. Malheureusement pour eux, la ballade ne sera jamais de tout repos.

DĂ©jĂ  Ă  l’oeuvre sur les deux derniers volets de la trilogie Captain America, Le Soldat de l’Hiver et Civil War, les frères Russo, Anthony et Joe, signent ici leur meilleure partition pour les besoins de Marvel. MaĂ®trisĂ©e de bout en bout, elle fait preuve d’une cruautĂ© rarement observĂ©e dans le genre et bouscule les habitudes avec une aisance dĂ©concertante.
Cette brutalitĂ©, nous la devons exclusivement Ă  la menace que reprĂ©sente Thanos, un adversaire charismatique, puissant, glacial et surtout impitoyable. Pour mener Ă  bien sa quĂŞte, il ne laissera personne se mettre en travers de son chemin et ne fera jamais preuve de la moindre pitiĂ©, quitte Ă  sacrifier les dernières personnes qui lui sont chères. Sans conteste, il est ici l’acteur principal de cette histoire, sa propre histoire.

img_3360
InquiĂ©tant, imposant, fĂ©roce et fascinant, le Titan Fou possède tous les atouts nĂ©cessaires pour devenir un ennemi emblĂ©matique de l’industrie cinĂ©matographique.

Film le plus long de la firme du haut de ses 2h40, Avengers: Infinity War ne nous mĂ©nage jamais en proposant un spectacle grandiloquent et ahurissant oĂą tout semble possible. Alliant le fond et la forme, il s’offre les services de Trent Opaloch pour sa photographie. Après avoir travaillĂ© sur Chappie, Elysium ou encore District 9, le canadien joue avec les moyens mis Ă  sa disposition pour crĂ©er une atmosphère adaptĂ©e Ă  chacun des diffĂ©rents protagonistes prĂ©sents au sein de l’intrigue.

img_3384
La photographie et la direction artistique sont particulièrement léchées.

Elle compense ainsi une composition musicale tristement banale qui se voit nĂ©anmoins enrichie par la prĂ©sence remarquable du thème musical des Avengers. Si l’absence d’une orchestration marquante est devenue une habitude au sein des longs-mĂ©trages du studio, cela n’en reste pas moins toujours aussi fort regrettable.

Ils sont venus, ils sont tous lĂ …

Si une interrogation demeurait en chacun de nous, c’Ă©tait bien celle de savoir comment autant de super-hĂ©ros pourraient cohabiter en un seul et mĂŞme film. Un dĂ©fi Ă©norme pour les deux rĂ©alisateurs qui ont ainsi pu piocher habilement dans le vaste catalogue de la firme pour sĂ©lectionner au final une cinquantaine de personnages.
Dès le dĂ©part, les cartes sont redistribuĂ©es. Les Ă©quipes se mĂ©langent, de nouvelles alliances de taille voient le jour et l’action prend place dans d’innombrables lieux Ă©parpillĂ©s dans l’univers. Les Ă©changes sont savoureux, l’action fonctionne Ă  merveille et surtout, tous ont droit Ă  leur instant de bravoure, parfois tragique, mais souvent hĂ©roĂŻque, jusqu’Ă  une sĂ©quence finale glaçante qui restera dans les esprits.
Au final, Avengers: Infinity War est un projet spectaculaire, une vĂ©ritable cĂ©lĂ©bration de 10 ans d’aventures Ă©piques, qui aura su dĂ©passer les attentes du public en devenant probablement le blockbuster ultime. Grandiose…

img_3359
L’arrivĂ©e remarquĂ©e de Thor, Rocket et Groot sur le champ de bataille est probablement l’une des sĂ©quences les plus mĂ©morables du long-mĂ©trage.

EN BREF : Si tout, ou presque, a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© dit au sujet d’Avengers: Infinity War depuis sa sortie, je ne pouvais m’empĂŞcher d’ajouter ma pierre Ă  l’Ă©difice (jeu de mots) tant ce long-mĂ©trage m’a profondĂ©ment marquĂ© en tant qu’incommensurable fan de l’univers Marvel. RythmĂ©e, remplie d’actions, d’Ă©motion et de retournement de situation inattendue, l’avant-dernière crĂ©ation filmique de la Maison des IdĂ©es est la claque que tout le monde Ă©tait en droit d’attendre après plus de dix ans passĂ©s aux cĂ´tĂ©s de ses personnages iconiques. 

Après Black Panther, il devient un autre modèle du genre qui se permet un final surprenant, suspendu et en marge de ce Ă  quoi nous avait habituĂ© le studio. Challenger Ă©vident au titre de superproduction de l’annĂ©e, Avengers: Infinity War ne peut que ravir les amateurs du genre.
DĂ©sormais, c’est avec une impatience certaine que sa suite directe se fait attendre. Le rendez-vous est dĂ©jĂ  fixĂ© pour le 24 avril 2019.

« Avengers: Infinity War » :

  • RĂ©alisĂ© par : Anthony et Joe Russo
  • Sur un scĂ©nario de : Christopher Markus et Stephen McFeely
  • Avec : Robert Downey Jr. (Tony Stark / Iron Man), Chris Evans (Steve Rodgers / Captain America), Chris Hemsworth (Thor), Mark Ruffalo (Bruce Banner / Hulk), Scarlett Johansson (Natasha Romanoff / Black Widow), Josh Brolin (Thanos), Tom Holland (Peter Parker / Spider-Man), Chadwick Boseman (T’Challa / Black Panther)
  • Sortie au cinĂ©ma : 25 avril 2018
  • Sortie en DVD, Blu-Ray, Blu-Ray 3D et 4K : 31 aoĂ»t 2018
  • DurĂ©e : 2h29
  • Genre : RĂ©union familiale
  • Suivez l’actualitĂ© de Marvel France sur Facebook et Twitter.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s