[PREVIEW] : Onrush – Pour l’amour de la vitesse ! đŸš™đŸ’š

Amateur en manque de la sĂ©rie MotorStorm ? RĂ©jouissez-vous ! DĂšs le 05 juin, c’est l’un de ses dignes successeurs qui dĂ©boulera Ă  toute berzingue sur nos consoles. DĂ©veloppĂ© par Codemasters, Onrush, prĂ©sentĂ© lors de la confĂ©rence PlayStation de la Paris Games Week, s’est laissĂ© approcher tout au long du week-end, du 17 au 21 mai, par le biais d’une version bĂȘta, offrant au plus grand nombre un premier aperçu du titre une fois manette en main.
L’occasion semblait ainsi parfaite pour vous proposer ici-mĂȘme une preview afin d’Ă©voquer mes impressions aprĂšs plusieurs heures de jeu. Attachez vos ceintures et prĂ©parez-vous, ce qui va suivre se veut placĂ© sous le signe de l’adrĂ©naline et de la puissance brute…

MotorStorm es-tu lĂ  ? AprĂšs avoir jouĂ© durant quelques heures Ă  Onrush, la question est des plus lĂ©gitimes. En se penchant sur les origines du titre, cela sonne en revanche comme une Ă©vidence. À la suite du semi-Ă©chec de DRIVECLUB, sorti en 2014, Sony avait pris la lourde dĂ©cision de fermer les portes d’Evolution Studios, Ă  qui l’on devait la fameuse licence, aussi fun que dĂ©jantĂ©, dĂ©butĂ© en 2006 sur PlayStation 3. Les Anglais de Codemasters se sont alors dĂ©cidĂ© Ă  prendre les choses en main. Quelques semaines plus tard, Paul Rustchynsky et ses Ă©quipes intĂ©graient les effectifs du studio avec un objectif premier, celui de rĂ©aliser un nouveau titre motorisĂ© aux nombreux superlatifs.
En octobre dernier, ce fut alors avec une certaine joie que les amateurs de tĂŽles froissĂ©es accueillirent l’annonce de ce nouvel arrivant sur la scĂšne des jeux de course arcades.

Fast and Furious

Si Enzo Ferrari disait « Pour terminer premier, il faut premiĂšrement terminer », cette citation s’accorde parfaitement Ă  la philosophie de Onrush. Ici, pas besoin de finir une Ă©preuve en pole position pour la remporter, le but principal Ă©tant avant tout de rester en piste le plus longtemps possible.6A357C77-866B-4837-9170-DB8E3BF47BBD
Dans la bĂȘta testĂ©e durant ses derniers jours, les Ă©preuves revĂȘtent en effet diffĂ©rentes formes, deux pour ĂȘtre plus prĂ©cis, chacune se jouant en Ă©quipe de 6 joueurs. Si le mode Overdrive consiste Ă  remporter un maximum de points en roulant Ă  tombeaux ouverts, en utilisant du boost Ă  outrance et en dĂ©truisant les concurrents adverses, la section Countdown prend des allures de contre-la-montre oĂč l’objectif est de passer au travers de diffĂ©rentes portes nous permettant de rĂ©colter de prĂ©cieuses secondes. La premiĂšre Ă©quipe se faisant rattraper par le temps se retrouve alors immĂ©diatement perdante de la partie.
Point commun de ses deux façons de jouer, une jauge baptisĂ©e RUSH. Pour la remplir Ă  100%, rien de plus simple. Il vous suffit de dĂ©truire un maximum d’Ă©lĂ©ments de dĂ©cor et de pilotes, tout en effectuant d’innombrables cascades trĂšs souvent aĂ©riennes. Une fois fait, une Ă©norme accĂ©lĂ©ration se dĂ©clenche vous permettant de tout anĂ©antir sur votre passage. À cela, s’ajoute Ă©videmment un impressionnant gain de points pour votre Ă©quipe avec, en supplĂ©ment une fois la partie terminĂ©e, de l’XP supplĂ©mentaire vous offrant la possibilitĂ© de grimper rapidement en niveau.

Une expérience décomplexée à la réalisation pourtant banale.

Sur les huit annoncĂ©s, quatre vĂ©hicules Ă©taient proposĂ©s, dĂšs le dĂ©part, dans cette version d’essai. MĂ©langeant Ă  la fois les motos et les buggys, chacun d’entre eux possĂšdent des caractĂ©ristiques propres mĂ©tamorphosant considĂ©rablement la maniĂšre de jouer. Si le deux-roues dĂ©nommĂ© Blade permet au joueur de dĂ©clencher une traĂźnĂ©e de flamme une fois la jauge de RUSH remplit, le tout-terrain Titan, comme son nom l’indique, possĂšde une plus grande force de frappe qu’il est possible d’utiliser afin d’envoyer plus facilement vos adversaires valdinguer dans le dĂ©cor. Une diversitĂ© apprĂ©ciable pour le genre obligeant les coureurs Ă  modifier leur façon d’apprĂ©hender la piste en fonction de leur choix de transports.

B1C753AE-E6A5-413F-B6BF-805DBD789DB9

Les pistes, justement, parlons-en un peu. Elles furent au nombre de deux tout au long du week-end et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles fourmillent de dĂ©tails. Proposant chacune des changements mĂ©tĂ©orologiques, ainsi qu’un alĂ©atoire cycle jour-nuit, Ă  chaque nouveau lancement d’Ă©preuves, Big Dune Beach et Sanctuary Shore se dĂ©marquaient, bien Ă©videmment, par leurs environnements mais Ă©galement par leurs innombrables piĂšges et raccourcis dissĂ©miner Ă  chaque recoin du parcours. Aux joueurs ensuite d’utiliser au mieux les Ă©lĂ©ments mis Ă  disposition pour pouvoir enchaĂźner les figures tout en prenant par surprise leurs adversaires entre deux acrobaties bien exĂ©cutĂ©es.

Au rang de ses dĂ©fauts, Onrush profite malheureusement d’une rĂ©alisation assez inĂ©gale. Si l’ensemble profite de l’apport du HDR sur les machines les plus rĂ©centes et tourne en 4K Ă  30fps sur Xbox One X, force est de constater que sur les PS4 et Xbox One originelles, l’ensemble, Ă  dĂ©faut d’ĂȘtre vraiment peu flatteur, s’avĂšre ĂȘtre des plus simplistes. 611B5C1D-79F1-4C69-8F35-7C19C8E7EA4BÀ cela s’ajoute Ă©galement des textures et de la vĂ©gĂ©tation aux rendus trĂšs basiques, un menu terriblement fade, des animations de destruction massives se rĂ©pĂ©tant en continu, une colorimĂ©trie bien trop terne et des vĂ©hicules subissant inlassablement les mĂȘmes dĂ©gĂąts. En revanche, ce qui frappe le plus une fois en course, c’est bien l’absence d’une identitĂ© propre qui manque terriblement Ă  Onrush. Reprenant ici et lĂ  divers Ă©lĂ©ments ayant fait le succĂšs passĂ© de ses aĂźnĂ©s, il ne transcende jamais la formule et ne cherche mĂȘme pas Ă  le faire Ă  un seul instant. Si ce point peut, pour certain, sembler mineur, il paraĂźt Ă©vident qu’Ă  l’heure actuelle, une direction artistique accrocheuse est devenue essentielle pour se faire une place au sein d’une catĂ©gorie peuplĂ©e par d’innombrables rĂ©fĂ©rences.
Si l’apport notable d’une Playlist franchement plaisante, dotĂ©e de sonoritĂ©s variĂ©es, se rĂ©vĂ©lant ĂȘtre en adĂ©quation totale avec la formule du titre, est un trĂšs bon point, il paraĂźt Ă©vident que cela ne suffira pas pour se faire une place, Ă  la fois sur le marchĂ©, mais Ă©galement dans le cƓur des joueurs.

NĂ©anmoins, le vĂ©ritable ennui qui pourrait ressortir de ce Onrush aprĂšs cette longue session en bĂȘta, c’est bel et bien son positionnement tarifaire. FacturĂ© 59,99€ Ă  sa sortie dans la plupart des commerces, le titre de Codemasters risque d’avoir bien du mal Ă  s’imposer face Ă  une rude concurrence qui se prĂ©pare Ă  dĂ©gainer de trĂšs gros jeux Ă  l’approche de l’Ă©tĂ©.
DĂ©sormais, il ne nous reste plus qu’Ă  dĂ©couvrir ce que les concepteurs ont prĂ©vu cĂŽtĂ© contenu car c’est bien sur ce point que tout peut dĂ©sormais se jouer. Trouvera-t-il le moyen de renouveler son gameplay ? L’expĂ©rience se montrera-t-elle intĂ©ressante sur le long terme ? Pour rĂ©pondre Ă  ses questions, il faudra attendre encore un peu, jusqu’au 05 juin, date Ă  laquelle il effectuera ses premiers tours de roues officiels.

En bref : Original est bien le terme qui correspond le mieux pour dĂ©crire Onrush dans sa globalitĂ©. Si le concept de base est aussi fun qu’addictif dĂšs les premiĂšres parties, l’ensemble pourrait souffrir d’une profonde rĂ©pĂ©titivitĂ© si les modes de jeu venaient Ă  manquer. Si ce premier contact s’est nĂ©anmoins rĂ©vĂ©lĂ© des plus agrĂ©ables et dĂ©foulant, Onrush pourrait bien avoir du mal Ă  s’imposer Ă  sa sortie. En cause, des tarifs Ă©levĂ©s, une arrivĂ©e en pleine pĂ©riode de l’E3 et un rendu gĂ©nĂ©ral tristement insipide, Ă  mi-chemin entre un MotorStorm, un Burnout, un Rocket League et un Trackmania.

Il n’en reste pas moins un titre Ă  surveiller, aussi agrĂ©able Ă  prendre en main qu’il en est divertissant. Le dernier-nĂ© de chez Codemasters est en effet l’un de ses jeux oĂč il est fort difficile de lĂącher sa manette tant les sessions s’enchaĂźnent avec une rapiditĂ© exemplaire et un amusement qui reste bien prĂ©sent aprĂšs plusieurs heures.
N’est-ce pas tout simplement lĂ  le but d’un produit du genre ?

  • Pour plus d’informations sur Onrush, rendez-vous sur les pages Facebook et Twitter de la licence.
Cette preview a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e par le biais de la version bĂȘta de Onrush.
L’ensemble tournait sur une Xbox One de premiĂšre gĂ©nĂ©ration.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s