[TEST] : Little Nightmares – Pour faire de petits cauchemars ! ðŸ•¯

Ce n’est plus un secret pour personne ! Depuis quelque temps déjà, le marché du jeu vidéo dit indépendant n’a cessé de croître profitant d’une notoriété grandissante et d’une démultiplication des sorties hebdomadaires. Il faut dire que les succès de LIMBO, INSIDE ou encore de Shovel Knight, Fez et Journey ont donné des idées à certains y compris aux studios de renommée mondiale, tels Electronic Arts et Ubisoft, respectivement éditeurs des excellents Unravel et Child of Light. Aujourd’hui, c’est au tour de Bandai Namco de se lancer dans la course avec Little Nightmares. Là où ses concurrents plaçaient l’action de leur titre dans des univers à la fois mignons et féeriques, la création de Tarsier Studios porte bien son nom et nous embarque dans une expédition à l’intérieur d’un étrange orphelinat sous-marin qui donnera des sueurs froides aux plus courageux qui oseront ouvrir ses portes…

Outre les films, il faut bien reconnaître que les jeux vidéo aussi sont un excellent moyen de s’offrir quelques montées d’adrénaline en pleine période automnale ! Discrètement paru le 28 avril dernier sur PS4, Xbox One et PC, Little Nightmares, développé par le studio Tarsier, également à l’oeuvre sur l’épisode PS Vita de Little Big Planet, ne manque pour autant pas de qualité. Saison d’Halloween oblige, voilà que Bandai Namco lui donne une nouvelle chance grâce à la parution d’une Deluxe Edition, disponible depuis le 27 octobre. L’occasion idéale pour vous proposer le test de l’une des petites pépites de cette année 2017.

Little Nightmares 01.jpg

Quels sont vos plus grandes peurs ?

Il fait noir, complètement noir. Quelques murmures et bruits étranges se font sentir dans la pénombre quand tout d’un coup, une fille, haute comme trois pommes et affublé d’un petit ciré jaune, se réveille quelque peu mal-en-point dans sa cellule. Ce petit personnage, c’est Six, l’héroïne du jeu, que vous allez devoir guider dans les méandres de l’Antre, un étrange bâtiment immergé sous l’eau, inquiétant mélange entre une prison et un orphelinat des plus lugubres. Little Nightmares 02Cette minuscule introduction passée, vous pouvez désormais prendre le contrôle de votre personnage en ne sachant rien de ce qui s’apprête à vous arriver. Pas de cinématique, de contexte ou même d’explications quelconque. Le génie de Little Nightmares, c’est de nous compter une histoire en laissant libre cours à notre imagination, chacun ayant par la suite sa propre interprétation des différents événements. Une fois sorti discrètement de votre cachot, il ne reste plus qu’à trouver la sortie dans cet enchaînement de 5 niveaux comprenant chacun leurs mystères et ennemis inquiétants. Pour les fans de jeux de plateformes, le gameplay se prendra facilement en main. Little Nightmares 03Dans des environnements mixant, pas toujours habilement, la 2D et la 3D, on court, on saute, on s’accroupit, on réfléchit et on évite surtout les menaces qui nous entourent, chacune tapie dans l’ombre prête à surgir à tout instant. En effet, au vu de votre taille, il est impossible de partir au combat face à des monstres souvent énormes dotés chacun de particularités nécessitant une approche particulière.
Dans votre inventaire, seul un objet vous accompagnera durant votre aventure. Un petit briquet, unique lueur d’espoir face à un univers noir qu’il faudra appréhender avec délicatesse.

SIX (heures) :

Le véritable point fort de ce Little Nightmares reste assurément sa direction artistique. Intrigants les joueurs depuis l’annonce du titre en 2015, ses graphismes rappellent à de nombreuses reprises les différents films de Tim Burton ou même du célèbre studio Laika (Coraline, Kubo et l’Armure magique…). Une réalisation à tomber qui profite également de créatures aux designs et approches inspirées. Malsaines, oppressantes et menaçantes, elles ne laissent assurément pas indifférentes et savent surprendre au moment où l’on ne s’y attend pas. La bande-son, minimaliste et distillée de temps à autre, vient sublimer l’ensemble tandis que le sound-design accentue l’aspect horrifique et funeste du titre.

Little Nightmares 06.jpg

Successeur évident et direct des différents jeux de plateforme à ambiance, Little Nightmares emprunte à ses titres leur progression, à la fois simple et efficace, misant sur différents mécanismes à comprendre afin de passer au suivant, mais également leur durée de vie, l’un des plus gros points noirs du jeu. Little Nightmares 05L’aventure n’est pas une promenade de santé mais elle se montre particulièrement frustrante de par sa longévité. Il faudra compter en moyenne quatre heures pour boucler les différents tableaux et un peu moins de deux supplémentaires pour les plus collectionneurs souhaitant obtenir tous les objets annexes et les 16 trophées/succès. C’est court, beaucoup trop court, surtout qu’il ne s’agit pas-là de son seul défaut. En effet, il ne sera pas rare de s’énerver face à certains choix de gameplay particulièrement mal intégré tandis que la profondeur de champ, hasardeuse, peu vite nous mener à faire une erreur fatale à cause d’un saut mal exécuté ou d’une partie d’escalade loupée dû à une caméra qui fait souvent des siennes. Enfin, notons que certaines actions, réalisées lors d’une poursuite face à l’un de nos ennemis, n’auront pas forcément les mêmes effets et conséquences à chaque tentative. Dommage…
Avec son prix mini de seulement 19,99€, il s’agirait toutefois d’une erreur de se priver de cette aventure atypique et unique en son genre par la faute de ses quelques défauts. Enfin, si vous souhaitez percer encore un peu plus les mystères de l’Antre une fois l’aventure principale terminée, sachez qu’une extension baptisée Secret of the Maw et découpée en 3 épisodes est déjà disponible. Cette dernière est également incluse dans l’édition deluxe de Little Nightmares.

Little Nightmares 07.jpg

En bref : Digne héritier des excellents LIMBO, INSIDE et Journey, Little Nightmares pourrait frôler le sans-faute et ce, sans révolutionner la formule dont il est issu. Malheureusement, il faut bien reconnaître que s’il ne manque certes pas de qualité pour séduire, sa courte durée de vie vient sérieusement entacher le résultat. Au final, le jeu de Tarsier Studios n’en reste pas moins une expérience unique à l’ambiance léchée qui vous fera frissonner à maintes reprises. Une escapade rafraîchissante pour les joueurs prêts à faire quelques concessions face à certains problèmes de jouabilité évidents et à une approche métaphorique qui plaira autant qu’elle divisera. Pour seulement 19,99€ en version dématérialisé (et 24,99€ pour les amateurs de boîtes), il serait bête de passer à côté de cet univers sombre, lugubre et épouvantable. Préparez-vous à frissonner face à l’épouvantable personnel du lieu…

Little NightmaresLITTLE NIGHTMARES en chiffres (et en lettres) :

  • Genre : Petits cauchemars en cuisine (et ailleurs)
  • Disponible sur : PS4, Xbox One et PC
  • Développeur : Tarsier Studios
  • Éditeur : Bandai Namco Entertainment
  • Prix : 19,99€ en version simple, 34,99€ en édition collector
  • Temps de jeu personnel : 7h43
  • 16 trophées
  • 20 bougies et lampes à huile à allumer
  • 14 Nomes
  • 10 statues à détruire
  • 5 chapitres
  • 1 ciré jaune
  • Suivez l’actualité de Bandai Namco France sur Facebook et Twitter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s