[REVIEW] : Jessica Jones « Sans cage » – Tome 1

16 ans après sa naissance dans ALIAS, Jessica Jones fait son retour sur papier dans une saga inédite. Pour l’occasion, la détective alcoolique aux répliques imparables retrouve ses deux géniteurs, Brian Michael Bendis au scénario et Michael Gaydos aux dessins. Avec les années passées et le succès de la série Netflix, la réussite est-elle toujours au rendez-vous ? C’est ce que nous allons vérifier…

Jessica Jones est décidément mal en point. Après avoir séjourné en prison durant quelque temps pour un motif mystérieux, la jeune femme se retrouve confrontée de plein fouet aux différents problèmes qui peuplent sa vie. Le plus étrange, c’est que cette dernière prend la décision de rouvrir son agence Alias Investigations pendant que Luke Cage fait de nouveau irruption dans sa vie bien décidé à récupérer leur fille. Ajoutons à cela l’arrivée d’une cliente souhaitant découvrir si son mari ne vient pas d’une autre dimension et voilà que les ennuis ne font que commencer.

Jessica Jones 1

Créée en 2001 sous le label Max de Marvel, Jessica Jones a eu un destin quelque peu hors du commun. Inconnue du grand public jusqu’à récemment, l’héroïne à la force surhumaine, ancienne justicière reconvertie en privé, a bénéficié en 2015 des honneurs d’une série Netflix ou elle se voit interprétée par l’excellente Krysten Ritter.Jessica Jones 2
Désormais devenu l’un des personnages les plus cultes, marginales et appréciés de La Maison des Idées, il n’y a rien d’étonnant à la voir resurgir aujourd’hui par le biais de son média d’origine en attendant impatiemment la 2ème saison de ses aventures télévisées.
Se déroulant peu de temps après les événements des crossovers Secret Wars et Civil War II, le comics ne surprendra guère les plus fervents fans de la détective. Si l’on était en droit de craindre un adoucissement du ton et des dialogues du personnage, il n’en est rien… et c’est tant mieux. Jessica JonesBrian Michael Bendis conserve au scénario tous l’attrait du personnage et rassure les fans dès les premières pages tandis que Michael Gaydos continue de proposer des illustrations aux allures de polar urbain nous présentant les recoins les plus sombres de l’univers de l’éditeur. Le récit se montre accrocheur et bourré de rebondissement tandis que le lecteur, fidèle ou non, prendra plaisir à plonger dans cette histoire moderne et adulte à l’ambiance léchée, aux dialogues acérés et aux personnages inspirés. Les intrigues se croisent, les mensonges s’accumulent, l’atmosphère est pesante et les caméos, de Misty Knight à Captain Marvel, sont toujours de bonne factures, réussissant pour chacun à brosser idéalement le fan dans le sens du poil.
Certains pourraient évidemment reprocher les très nombreux points communs et le peu de prise de risques face à la série Alias, qui avait révolutionné une partie de l’univers du comics mainstream lors sa sortie, cependant, il faut bien reconnaître qu’une fois l’ouvrage refermé, on a sérieusement envie d’en savoir plus. Dès lors, il est difficile de ne pas penser que le pari de ce come-back est totalement gagné.

En bref : Ce premier tome des nouvelles aventures de Jessica Jones est un immanquable pour tous les fans de la saga ALIAS et de la série Netflix. Les premiers retrouveront avec plaisir les éléments qui ont fait le succès du comics originel, de l’intrigue plus humaine au ton irrévérencieux qui peuple chacun des dialogues souvent brillants, tandis que les sériephiles découvriront plus en profondeur l’héroïne qu’ils ont aimée sur le petit écran. Les 112 pages qui le composent rendent vite accrocs et se dévorent à vitesse grand V jusqu’à un dénouement final qui donne immédiatement l’envie d’en savoir plus. Vite, la suite…

8B9EC328-8852-4FB3-8402-9D27F2D69E9EJESSICA JONES #1 – « SANS CAGE » en chiffres (et en lettres) :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s