[GAMESCOM] : En 2017, que reste-t-il du salon allemand ? ðŸ•¹

La Gamescom, c’est du 22 au 26 août à Cologne en Allemagne et comme le veut la coutume dans le cadre d’un salon de renommée internationale, différentes conférences se sont succédé peu avant l’ouverture des portes de l’événement inauguré cette année et c’est une première par la chancelière Angela Merkel. Si PlayStation a pris la décision de déserter médiatiquement le salon depuis de nombreuses années, lui préférant dès 2015 la Paris Games Week, Microsoft et sa division Xbox ne sont pas de cet avis et continue de revenir de façon presque annuel dans l’enceinte du Koelnmesse pour réaliser une conférence. Du côté des éditeurs tiers, seul Electronic Arts a tenu à faire le déplacement pour présenter en direct au public ses futures créations prévues pour la fin de l’année. Oui, mais voilà, avec une date bien trop proche de celle de l’E3, il est toujours difficile pour un constructeur ou un éditeur de proposer du neuf, surtout dans un laps de temps de seulement deux mois. Cette semaine, les deux compagnies américaines en ont fait les frais avec deux présentations vides et oubliables frôlant la catastrophe aux yeux des fans. On fait le point tous ensemble sur les bonnes surprises et les déceptions de cette Gamescom 2017…

#XboxGC : Un condensé de l’E3.

Comme expliqué plus haut, Microsoft aura fait cavalier seul pour cette 9ème édition de la Gamescom dégainant, par la même occasion, sa « conférence » en premier par rapport aux éditeurs. Le ton était donné quelques jours avant la diffusion puisque Phil Spencer avait annoncé « quelques choses de très différents par rapport aux attentes des fans ». Résultat, 1h30 en direct-live uniquement sur le web permettant de préparer plus amplement le lancement de la surpuissante Xbox One X dont les précommandes furent officiellement ouvertes peu après la diffusion pour une sortie programmée au 07 novembre prochain. Pour le reste, les différents jeux prévus pour la fin de l’année ont tous eu droit à leur petite apparition dont Assassin’s Creed Origins venu accompagné d’une cinématique CGI à l’esthétique somptueuse, rythmé par un morceau de Leonard Cohen, dévoilant les différents environnements et les rencontres (Cléopâtre, Jules César, Ptolémée…) que les joueurs pourront effectuer.

Forza Motorsport 7 a également fait vrombir son moteur avant son arrivée le 03 octobre 2017 grâce à une bande-annonce identique en tout point à celle présentée deux mois plus tôt à l’E3. Il en est de même pour Cuphead, le plateformer de MHDR, dont la direction artistique se révèle toujours aussi efficace et dont la sortie est fixée au 29 septembre prochain.

IMG_1207
Cuphead, la bonne surprise de la rentrée chez Microsoft ?

La Definitive Edition du sous-estimé ReCore s’est également officialisée confirmant au passage un regain graphique supplémentaire et une compatibilité en 4K sur la Xbox One X tandis que le jeu de stratégie Halo Wars 2, développé par 343 Industries, bénéficiera d’une extension, baptisée L’Éveil du cauchemar, dès le 26 septembre prochain. Le phénomène multijoueur PlayerUnknown’s Battlegrounds, les productions ID@Xbox, la création de Rare Sea of Thieves mais aussi World of Tanks ou encore State of Decay 2 étaient de la partie se rappelant à notre bon souvenir et officialisant, pour la plupart, leur date de sortie approchant de jour en jour.

ReCore Definitive Edition
ReCore revient dans une Definitive Edition dès le 29 août.

Seules deux véritables nouveautés ont finalement été présentées durant ses 97 minutes. La première est un jeu de gestion multi-plateforme se déroulant dans l’univers de Jurassic World et dont la sortie est prévue pour l’été 2018 tandis que la seconde est une édition limitée de la Xbox One S aux couleurs de Minecraft qui paraîtra en même temps que deux nouvelles manettes reprenant les motifs des Creepers et des Cochons du jeu de construction de Mojang. Autant dire que le résultat est assurément léger.

Certes, il ne s’agit pas de l’E3 et ce fut une évidence à la suite de cette présentation. Le véritable problème dans tout cela ? Il pourrait s’agir de la dernière prise de parole de Microsoft avant 2018 et la sortie de la Xbox One X. Difficile dès lors de convaincre la foule d’investir dans cette machine après un événement qui se clôtura par un unboxing de l’édition spéciale « Project Scorpio » de la console, référence à son nom de code lors de sa révélation en 2016, par le Major Nelson. Le catalogue est certes riche, mais rien ne donne véritablement l’envie d’investir les 499,99€ demandés si l’on est déjà l’heureux possesseur d’une Xbox One. Dans un autre registre et par évidence, l’ensemble s’est avéré être particulièrement long et bien peu amusant, une aubaine pour un constructeur de jeu vidéo. Si la firme de Redmond a prouvé à mainte reprises qu’elle maîtrisait habilement la communication et son contenu, il est fort dommage de ne pas avoir pris le chemin de la patience afin de présenter un programme solide, nouveau et convaincant pour chacun lors d’un autre événement.

#EAGamescom : Un retour et quelques informations complémentaires.

La rengaine est plus ou moins la même du côté de chez Electronic Arts. L’éditeur américain à, de son côté, fait le choix d’organiser une véritable conférence en public qui débuta par une quinzaine de minutes de Star Wars Battlefront II et se clôtura par une session équivalente sur les extensions de Battlefield 1.

IMG_1208
La BMW M5 (2018) fera ses premiers tours de roues dans Need for Speed: Payback !

Entre ses deux chapitres, la nouvelle BMW M5 fit sa première mondiale grâce à Need for Speed: Payback, qui sortira sur PS4, Xbox One et PC le 10 novembre, et un adorable chiot présenta la nouvelle extension Chiens et Chats pour Les Sims 4.

IMG_1210
Fe : La touche indé d’Electronic Arts.

La bonne surprise vient du grand retour sur le devant de la scène de l’énigmatique Fe, disparu des radars depuis sa présentation à l’E3 2016. Il est le premier jeu à faire partie du programme EA Originals, visant à mettre en avant des productions indépendantes. Développé par le studio suédois Zoink!, il sera disponible en 2018 sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch et PC.
Une fois encore, le programme fût bien léger pour une heure entière de conférence et l’ennui s’installa bien vite tant l’ensemble traîna inutilement en longueur malgré l’absence des éternelles Madden NFL 18 et NBA Live 18. Même FIFA 18 et Need for Speed: Payback ont profité d’un temps de parole écourté à l’extrême. Après un E3 solide aux nombreuses licences inédites pour Electronic Arts, il est fort dommage d’observer une nouvelle fois lors de cette Gamescom une conférence réduite au plus strict minimum.

Le cas Nintendo.

Depuis quelques années déjà, Nintendo a fait le choix de réaliser une communication bien à part de ses principaux concurrents. Preuve en est avec l’avènement depuis 2011 des fameux Nintendo Direct. Ses mini-diffusions permettent au constructeur japonnais de s’adresser directement à ses fans à n’importe quel moment de l’année. La Nintendo Switch par exemple avait été présenté à la fin du mois d’octobre 2016 dans une petite vidéo spéciale avant qu’une grande conférence diffusée à la mi-janvier révèle l’intégralité des performances et possibilités offertes par la machine ainsi que son catalogue de jeux, son prix ou encore sa date de sortie. Pour cette Gamescom, Nintendo est bien présent dans les allées du Koelnmesse où il réalisera une diffusion quotidienne sur YouTube à la manière des Treehouse de l’E3 tandis que deux rendez-vous très attendus ont étés annoncés. L’un pour le mercredi 23 août à 15h permettant aux fans de découvrir plus amplement Super Mario Odyssey, prévu sur Switch pour le 27 octobre, en compagnie de Yoshiaki Koizumi. Le deuxième, et non des moindres, mettra quant à lui l’accent sur Metroid Samus Returns avec la présence de Yoshio Sakamoto, producteur du jeu, et Jose Luis Márquez, directeur de la création chez MercurySteam, le jeudi 24 août à 12h. Un programme léger mais solide qui, espérons-le, nous montrera son lot d’informations exclusives.

IMG_1209.JPG
Super Mario Odyssey, la star du salon et de la fin d’année ?

Biomutant : La bonne surprise de THQ Nordic.

Au rang des révélations inédites de cette Gamescom cru 2017, on peut noter l’avènement d’une nouvelle IP imaginée par le jeune studio suédois Experiment 101, sur lequel on retrouve d’anciens créateurs de Just Cause et Mad Max. Actuellement en développement sur PS4, Xbox One et PC pour une sortie prévue en 2018, Biomutant se présente comme un action-RPG en open-world mettant en scène des animaux anthropomorphes dans un univers post-apocalyptique aux habitants surentraînés à la maîtrise du kung-fu. L’esthétique étonnante, colorée et séduisante se montre avant tout surprenante et particulièrement variée au niveau de ses environnements. Un vent de fraîcheur dans le paysage vidéoludique qui, espérons-le, bénéficiera du soin qu’il mérite. De plus et il faut bien l’avouer, le petit héros personnalisable (il sera possible de changer son apparence et ses pouvoirs au travers de différentes mutations) au faux air de Rocket Raccoon est tout de même vraiment mignon.

Shenmue 3 te revoilà.

Après une campagne Kickstarter lancée lors de l’E3 2015 et qui aura permis de récolter la coquette somme de 6,33 millions de dollars, Shenmue III a refait parler de lui lors de cette Gamescon 2017, après plusieurs mois d’absence, grâce à la mise en ligne d’un premier trailer. Développé sous Unreal Engine 4 et prévu sur PS4 et PC, le jeu de YÅ« Suzuki semble bien loin des espérances communes. Très attendu par les fans de la première heure qui souhaitent, depuis près de 15 ans désormais, découvrir la fin des aventures de Ryo Hazuki et Shenhua, Shenmue III, attendu à l’origine pour décembre 2017, fut récemment décalé au second semestre 2018 et on comprend vite pourquoi. Les avis sont unanimes, la découverte du contenu de cette vidéo laisse sans voix tant le rendu des personnages semble en déca de ce que nous sommes en droit d’espérer sur nos consoles actuelles. C’est une certitude, il ne s’agit pas d’un AAA mais bel et bien d’un jeu indépendant et on le sait depuis le début, cependant les visages inexpressifs et les animations rigides des différents héros offrent un rendu très étrange, surtout en comparaison de la modélisation des éléments du décor, qui se révèle bien plus travaillé et enchanteur. Attention cependant puisque le titre a encore de longs mois de développement devant lui, mais là encore, ne fallait-il pas attendre quelques semaines supplémentaires avant de révéler ses premières images ? Un trailer ayant comme but principal que de séduire, rassuré et convaincre les joueurs, il faut bien reconnaître que l’on frôle une fois encore la grosse erreur marketing. Il n’y a plus qu’à se montrer patient et à croiser les doigts avant de découvrir plus amplement ce que nous réserve ce Shenmue III désormais édité par Deep Silver.

En bref : Malgré quelques annonces, l’intérêt de la Gamescom n’a eu de cesse de descendre en flèche, année après année, aux yeux des différents médias et journalistes. Bien trop proche de l’E3 et organisé qui plus est en pleine période estivale, le salon mondial se métamorphose petit à petit en un événement pensé avant tout pour le public et pour les fans de PC, support prédominant sur le marché allemand. Dans les deux cas, il est possible pour chacun de poser ses mains sur les nombreux titres prévus pour la fin de l’année et c’est déjà un très bon point.
Dès lors la question qui se pose tout de même est la suivante, la Paris Games Week pourrait-elle, dans les années à venir, remplacer médiatiquement le salon allemand et devenir la deuxième grande manifestation annuelle de la planète vidéoludique ? Il faut dire que le marché et la création française se portent relativement bien et attirent de plus en plus de joueurs de tout âge. Qui plus est, l’intérêt récent de PlayStation pour l’événement pourrait donner quelques idées à certains éditeurs qui n’auraient aucun mal à lui emboîter le pas pour le plus grand plaisir des joueurs.
Et vous, quel est votre avis sur la question ? N’hésitez pas à donner votre ressenti sur l’évolution de la Gamescom dans la section commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s