[TEST] : Patapon Remastered – Un portage estival pour nous faire chanter à tue-tête ! 🎶🎮🎶

PlayStation continue de faire revivre ses expériences vidéoludiques aussi étranges que fascinantes sur son dernier best-seller, la PS4. Après PaRappa the Rapper en avril dernier puis LocoRoco en mai, place désormais à Patapon, un jeu de rythme, sorti à l’origine sur PSP le 20 décembre 2007 au Japon (le 22 février 2008 en Europe), aussi génial qu’énigmatique. Près de 10 ans plus tard, la formule fonctionne-t-elle toujours ? C’est ce que nous allons vérifier…

Petite perle du catalogue de la PSP, Patapon aura su séduire aussi bien le public que la critique qui l’a accueilli à bras ouverts lors de sa parution originelle en 2007 au pays du Soleil Levant. Il faut dire que la réalisation du titre, née de l’imagination de SCE Japan Studio et Pyramid, à de quoi séduire, aussi bien de par son esthétique, particulièrement réussi, aux allures d’ombres chinoises que de sa bande-son délirante et décalée à souhait. Après le portage paresseux de PaRappa the Rapper (voir le test), PlayStation réussit-il le pari de rendre ses lettres de noblesse à l’une de ses licences emblématiques de cette dernière décennie ? Trêve de suspense, la réponse est oui. Attention cependant, le portage se pare tout de même de quelques défauts. On en parle juste en dessous.

Pata Pata Pata Pon

Dans Patapon, vous incarnez tout simplement… un dieu. Oui, mais pas n’importe lequel, celui des Patapon justement, petits êtres minuscules à l’allure de cyclope qui vous vénéreront tout au long de votre aventure. La spécialité de ses créatures ? Screen_PAT_Screenshot3_1480799759_1490045165Le combat… et la musique. À votre arrivée à Patapolis, vous apprendrez bien vite que les Zigotons, ennemis jurés de votre peuple doté de yeux couleurs rouge sang, envahissent les plaines de votre douce contrée, empêchant vos alliés d’accéder à Earthend, sorte de Terre promise située à l’autre bout du monde. Votre mission si vous l’acceptez, réduire à néant tous ses ennemis en envoyant votre petite armée fraîchement créée sur le champ de bataille. Pour cela, il vous faudra une chose importante voir essentielle : le sens du rythme. Le gameplay, dans son intégralité, repose en effet sur des combats prenant la forme de sessions musicales à la fois loufoques et singulièrement accrocheuses. Chaque touche de la manette correspond alors à une action bien précise, allant de la marche à la défense en passant par l’attaque. Dès lors et au premier abord, l’ensemble se montre complet et étonnant à prendre en main surtout qu’il se dote très vite d’un aspect gestion à l’importance capitale. Screen_PAT_Screenshot2_1480799758_1490045164Il faut en effet bien réfléchir avant de se lancer à l’assaut d’une horde d’ennemis qui, si vous n’êtes pas bien préparé, n’aura aucun mal à ne faire qu’une bouchée de votre modeste troupe. Pour les combattre, il faudra donc se montrer minutieux et faire attention à chaque détail tout en récupérant dans vos multiples quêtes différents objets, allant des armes à la nourriture. Ce mélange des genres étonnants permet ainsi au jeu de ne pas se montrer redonnant sur la durée, un très bon point en somme.
Malgré tout, le gameplay reste accessible tandis que l’ambiance visuelle et sonore sait se montrer généreuse, nous entraînant dès les premières notes dans l’univers fantaisiste de ses charmants et mystérieux personnages. Un univers qui s’explorent cependant assez vite. Comptez entre 4 et 5 heures pour boucler la trentaine de missions qui composent la campagne principale. C’est (très) court, certes, mais la rejouabilité reste présente si le joueur souhaite pouvoir obtenir l’intégralité des récompenses et des trophées PSN, qui sont au nombre de 36.

Pon Pon Pata Pon

La qualité du jeu mis à part, que vaux ce fameux portage ? Comme pour ses prédécesseurs parus durant ses derniers mois, il se montre anecdotique presque de bout-en-bout profitant essentiellement d’un apport graphique certes appréciables mais loin d’être indispensables pour un jeu du genre. En effet, cette remasterisation bénéficie des mêmes apports graphiques que ses deux précédents confrères. Il tourne ainsi constamment en 1080p et même en 4K pour les possesseurs de PS4 Pro. Cependant, les cinématiques sont, quant à elles, entièrement d’origine et ne bénéficient d’aucun traitement particulier. N’y allons pas par quatre chemins, c’est moche, très moche, surtout en comparaison des phases de gameplay qui, malgré leur extrême simplicité, fourmillent de détails qui n’hésitent pas à venir nous chatouiller soigneusement la rétine durant de nombreux passages.
Ses différentes qualités, ce Patapon Remastered les doit donc uniquement à sa version d’origine qui n’a presque pas pris une ride… et finalement, ce n’est déjà pas si mal. Pour 14,99€ (11,99€ pour les abonnés PlayStation Plus), il est donc possible de découvrir un classique en devenir qui réussira à vous divertir convenablement en attendant le raz-de-marré des sorties à venir pour les fêtes de fin d’année.

Screen_PAT_Screenshot1_1480799758_1490045163

En bref : Même s’il n’évolue que partiellement vis-à-vis de sa version originelle, force est de constater que ce Patapon Remastered a su garder le rythme dans la peau une décennie plus tard. Mignon et enchanteur en tout point, ce rafraîchissant voyage dans les contrées d’Earthend devrait charmer le plus grand nombre malgré les années au compteur. Ajoutons à cela une bande-son amusante et déjantée, une prise en main simple et efficace mais pas dénué de subtilité, une durée de vie correcte et un prix léger pour obtenir au final une expérience vidéoludique étonnante et parfaite pour l’été. On pourrait simplement reprocher la qualité très médiocre des différentes cinématiques surtout en comparaison de celles des phases de gameplay, qui se voit enjoliver par la résolution en 4K et 1080p, ainsi que l’absence des deux épisodes suivants qui gageons-le arriveront sûrement dans les mois ou années à venir sur le PlayStation Store mais aurait permis de créer une compilation des plus appréciables. Pour autant, ne vous y trompez pas, Patapon Remastered est une bonne surprise et, croyez-le ou non, une fois terminé, il y a de fortes chances que vous y retourniez !

Patapon « Remastered » EN CHIFFRES (ET EN LETTRES) :

  • Genre : Combat rythmé
  • Sortie le : 1er août 2017
  • Disponible sur : PS4
  • Développeur : SCE Japan Studio et Pyramid
  • Éditeur : Sony Computer Entertainment
  • Prix : 14,99€ / 11,99€ pour les abonnés PlayStation Plus
  • 36 trophées PSN
  • 33 missions
  • 7 jours de fredonnement intempestifs
  • Temps de jeu personnel : 4h40
MERCI À PLAYSTATION FRANCE DE M’AVOIR PERMIS DE RÉALISER CE TEST.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s