[TEST] : PaRappa the Rapper – I gotta believe ?!!

Née un 06 décembre 1996 sur la première PlayStation, PaRappa the Rapper fait partie de ses OVNI vidéoludique ayant marqué toute une génération de joueurs. À l’occasion de son 20ème anniversaire, Sony Interactive Entertainement lui offre un petit lifting sur PS4 par le biais d’une édition « Remastered » disponible en Europe exclusivement sur le PS Store. S’il est souvent difficile de vieillir dans un milieu du hip-hop devenu très concurrentiel, l’ancienne star des jeux de rythme a-t-elle gardé son flow ?

C’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes selon l’adage… Annoncé en décembre dernier lors du PlayStation Expérience, « PaRappa the Rapper : Remastered » appartient à un programme visant à redonner vie à diverses pépites du catalogue japonnais de Sony. En attendant le retour de LocoRoco (le 09 mai) et Patapon, il est le premier à rejoindre les rangs de la PS4. Avec succès ? Et bien pas vraiment…

Plus très funky

Tous les joueurs des années 90 le savent, il est difficile de ne pas avoir de la sympathie voire même de la tendresse envers le personnage de PaRappa. Véritable pionnier dans le genre du jeu musical, le chiot rappeur affublé de son immense bonnet orange ne souhaite qu’une seule chose, impressionner Sunny Funny, la fille de ses rêves, afin de pouvoir sortir avec elle. PaRappa The Rapper™ Remastered_20170324204408Éternellement coincer dans la friendzone, il décide alors de se lancer dans divers apprentissages auprès de cinq maîtres pour pouvoir pallier à toute situation qui pourrait lui offrir la possibilité de se mettre en valeur à ses yeux. Point important, ce beau programme s’effectue… en chanson. Un cours de karaté avec un homme oignon, une virée à l’auto-école en compagnie d’un élan ou même une émission de cuisine présentée par une poule prennent alors des allures de comédie musicale gentiment débile ou les paroles absurdes s’entremêlent à des situations assez tordantes.
Oui, mais voilà, l’ensemble a profondément vieilli. Dès notre arrivée dans le jeu, le menu simpliste à souhait annonce la couleur, à l’exception de quelques options, rien a changé en près de 20 ans, et c’est bien la le problème. Consistant à des phases musicales dans lesquelles il faut répéter les paroles en appuyant sur certaines touches au bon moment, le gameplay se veut toujours très accessible mais malheureusement toujours aussi hasardeux.PaRappa2_1490915267 Obtenir un score « Cool » sur chacun des morceaux semble impensable tant le constat final est totalement incompréhensible.
L’exigence dans un jeu, c’est bien, mais savoir au moins ce qu’il attend, c’est mieux…
Malgré toute l’estime qu’il est possible de porter à la création du studio NanaOn-Sha, force est de constater que notre petit héros à sincèrement pris très cher en seulement deux décennies.

Un flow qui tombe à l’eau

Impossible également de ne pas faire un aparté sur le contenu famélique de ce PaRappa the Rapper. 6 chansons seulement pour environ 2 heures de jeu en prévision. C’était peut-être acceptable dans les 90’s, mais en 2017, la pilule est bien plus difficile à avaler.
Côté technique, si les cinématiques vieillissantes (et compressées) ne bougent pas d’un iota en restant totalement identique à celle présente sur PS1, les phases de gameplay bénéficient quant à elles d’un sérieux traitement de faveur. Les graphismes et les personnages filiformes sont alors très agréables à l’œil et parfaitement dans l’air du temps, les animations parfaitement fluides et l’ensemble tournent en 1080p et en 4K sur PS4 Pro. Un très bon point certes, mais sans doute l’un des seuls. Est-ce suffisant pour passer à la caisse ? La réponse semble évidente.

Screen_20161130014613_1480798712_1490044952.png

En bref : Si l’univers plutôt naïf et coloré ainsi que les personnages de PaRappa the Rapper sont toujours aussi plaisants et réjouissants, il faut reconnaître que son gameplay, ou la chance et le hasard sont rois, se montre d’un autre âge… S’il réussit son pari d’agir comme une Madeleine de Proust sur ceux ayant grandi au son de sa B.O. devenue légendaire, le pauvre PaRappa ne méritait sûrement pas cela. Comme vous vous en doutez, la nostalgie à aussi un prix. Les 14,99€ demandés pour un jeu se bouclant en moins de 2 heures à peine achèvent définitivement l’avis général. Il n’y a plus qu’à espérer revoir un jour notre chien rappeur dans un titre inédit qui arrivera à faire honneur à son nom emblématique. D’ici-là, j’espère sincèrement réussir à trouver ce fameux bonnet orange…

PaRappa the Rapper « Remastered » EN CHIFFRES (ET EN LETTRES) :

  • Genre : Hip-Hop animalier
  • Sortie le : 04 avril 2017
  • Disponible sur : PS4
  • Développeur : NanaOn-Sha
  • Éditeur : Sony Computer Entertainment
  • Prix : 14,99€
  • 1 bonnet orange
  • 1 jolie fleur à séduire
  • 5 maîtres
  • 6 morceaux
  • 11,5 fous rires idiots
  • 12 « I Gotta Believe »
  • Temps de jeu personnel : 1h30
Merci à PlayStation France de m’avoir permis de réaliser ce test.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s