Harry Potter et l’enfant maudit : La renaissance d’un succès !

Nous pensions la saga définitivement clôturée depuis la sortie en 2011 du dernier des 7 films prévus à l’origine mais que nenni ! En 2016, Harry Potter reprend du service grâce à son auteure, J.K. Rowling, qui continue d’étendre l’univers de son fidèle sorcier avec une pléthore de nouveaux projets aussi divers que variés. Le premier et non des moindres, un 8ème tome pour la saga qui a fait son succès. Tiré de la pièce du même nom joué sur la scène du Palace Theatre de Londres depuis le 31 juillet dernier, « Harry Potter et l’enfant maudit », sorti le même jour chez les libraires anglais et écoulé à plus de 2 millions d’exemplaires deux jours seulement après sa publication, se voit offrir depuis le 14 octobre une disponibilité en France.

img_4057Prenant place dix-neuf ans après les événements du précédent ouvrage, l’histoire nous conte les mésaventures de Albus Severus Potter, fils adolescent de Harry, devenu employé au ministère de la Magie, et de Ginny désormais tous deux âgés de 37 et 36 ans. Ce dernier ne voit pas d’un très bon œil les exploits passés de son illustre père et il compte bien le lui faire savoir. Accueilli à Poudlard dans la promotion des Serpentard, il devient la risée de ses camarades et se lie d’amitié dès le commencement avec Scorpius, fils unique de Drago Malefoy. Tout bascule lorsque Albus surprend une conversation entre Harry et Amos Diggory au sujet d’un retourneur de temps que détient le ministère et qui se trouverait être encore en activité. Les ennuis ne font dès lors que commencer…

Particulièrement bien construite, l’intrigue principale se laisse suivre très agréablement tout du long et offre à quelques reprises plusieurs rebondissements bienvenus. On y retrouve de très nombreux visages mythiques de l’univers tels que Ron, Hermione et même les différents professeurs emblématiques de Poudlard. Il est possible de regretter toutefois l’absence de réels nouveaux protagonistes à l’exception d’une certaine jeune femme nommée Delphi.
Si la plupart des critiques n’ont eu de cesse d’épingler le livre depuis sa sortie, il ne devrait avoir, a mon humble avis, aucun mal à satisfaire de nombreux lecteurs et amateurs des aventures des sorciers qui y trouveront un bon moyen de reprolonger dans cet univers magique et fascinant. On pourrait toutefois regretter et pointer du doigt le comportement de certains personnages tantôt caricaturaux, parfois désagréable et malheureusement bien souvent agaçant.
Attention toutefois, on parle bel et bien ici du scripte d’une pièce de théâtre et non d’un nouveau roman à part entière, mais là n’est pas le problème bien au contraire. C’est avant tout l’absence de réelles nouveautés qui peut troubler à la lecture de ce livre. On retrouve ainsi quelques raccourcis faciles souvent utiliser dans l’univers littéraire de la fantasy. Ne voulant gâcher la surprise de la découverte, je ne m’étendrais toutefois pas plus sur le sujet.

En bref : Malgré ses quelques lacunes, « Harry Potter et l’enfant maudit » n’en reste pas moins un ouvrage de qualité pour quiconque souhaite en découvrir plus sur les aventures des innombrables personnages que nous avions quittés il y a maintenant cinq ans. Il se lit facilement et nous replonge sans mal dans l’univers qui aura marqué l’enfance de bien des personnes au début des années 2000. Ce livre se présente en réalité comme une sorte de Madeleine de Proust qui ravivera la nostalgie à qui veut bien y prêter attention.

L’actualité se veut encore riche dans le monde de la magie !

Pour les plus fans d’entre nous, 3 autres livres se voient édités en parallèle au format digital. Disponibles pour la modique somme de 2,99€, ces eBooks apportent de nombreux compléments aux intrigues originelles par le biais de nouvelles et autres petites histoires courtes déjà révélés sur le site pottermore.com. De nouveaux textes toujours écrits par J.K. Rowling sont également présents tandis que les couvertures des recueils ont quant à elles étés signées par l’entreprise MinaLima, à qui l’on doit notamment le travail graphique effectué sur les films. Une bonne façon de patienter avant l’arrivée en salle le 16 novembre prochain du spin-off « Les animaux fantastiques » porté par les acteurs Eddie Redmayne (Les Misérables, The Danish Girl…) et Katherine Waterston (Steve Jobs, Prometheus 2…). À l’origine prévue en trois films, cette nouvelle saga inédite se voit d’ores et déjà offrir deux long-métrages supplémentaires. La machine est bel et bien de nouveau en marche…

« Harry Potter et l’enfant maudit » en chiffres (et en lettres) :

Une histoire originale de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne en 350 pages.
Publié aux éditions Gallimard Jeunesse.
Disponible depuis le 14 octobre 2016.
Prix maximum conseillé : 21€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s