Luke Cage sur Netflix : Jamais deux sans trois !

En octobre 2013, le leader du marché du streaming Netflix concluait un pacte avec Marvel ! L’objectif : Réaliser dans les années à venir différentes séries sur le thème des personnages parfois méconnues du catalogue de la maison des idées.
Le début d’une véritable success-story débuté officiellement en mars 2015 avec la mise en ligne de Daredevil, super-héros aveugle opérant dans les rues d’Hell’s Kitchen et créé à l’origine par les incontournables Stan Lee et Bill Everett ! Depuis les projets en collaboration avec Marvel s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. Au rythme actuel d’une nouvelle série tous les six mois, autant dire que les fans n’en ont pas fini avec les soirées binge-watching.

luke-cage-sur-netflix-01Après la seconde saison du justicier masqué joué par Charlie Cox, l’avènement de Jessica Jones (Krysten Ritter) et en attendant Iron Fist (Le rendez-vous est pris pour le 17 mars 2017) ainsi que la réunion de tout ce petit monde dans The Defenders, place à Luke Cage (de Cheo Hodari Coker) déjà aperçu dans la série de l’héroïne citée plus haut. À l’inverse des productions cinématographiques du studio, les programmes proposés sur la plateforme de SVOD se distinguent par une approche peu exploitée dans l’industrie des protagonistes héroïques. Ici, pas d’effets spéciaux à gros budgets et de ville détruite en quelques secondes mais un traitement particulièrement humain, citoyen et intelligent de cet univers.

Son nom est Cage, Luke Cage !

En 1972, la guerre du Viêtnam se veut interminable, le scandale du Watergate éclate au grand jour, de sombres Jeux Olympiques débutent à Munich et un nouveau courant artistique visionnaire voit le jour dans la culture populaire : la blaxploitation ! Ce mouvement visant à mettre en lumière la communauté afro-américaine donne des idées à la maison d’édition des comics Marvel qui lance alors Luke Cage, super-héros imperméable aux balles faisant régner l’ordre dans les rues de Harlem. Très vite, il devient un symbole marquant pour des milliers de jeunes qui peuvent enfin s’identifier eux aussi à un personnage doté de superpouvoirs.
Plus de 40 ans après, le personnage renaît de ses cendres par le biais d’une série diffusée sur Netflix depuis le 30 septembre dans un contexte où les violences policières face aux personnes de couleur se veulent toujours plus graves, souvent meurtrières et terriblement incongrues.

Luke Cage sur Netflix 03.jpg

« Je ne suis pas un héros… »

C’est la phrase que n’aura de cesse de répéter Luke Cage (Mike Colter) tout au long du show et il n’a pas tout à fait tort, du moins à grande échelle ! Non, Luke Cage n’est pas ce héros qui cherche à défendre le monde entier à la manière des Avengers. Tout comme ses trois confrères Made in Netflix, il veut avant tout protéger sa ville, ses murs et les gens qui y vivent. Slate.fr le dit si bien, « Quand les Avengers détruisent New-York, Daredevil et les autres la reconstruisent » et c’est bien là qu’ait toute la différence, leur ancrage dans la réalité, notre réalité, avec cette envie de survivre dans leur propre lieu de vie. Cette sensation se veut particulièrement renforcer au vu du contexte dans lequel se déroule la série.luke-cage-sur-netflix-06
Là où Luke Cage tire cependant son épingle du jeu, c’est avant tout dans son message politique fort. Véritable symbole de revendication, le sweet à capuche troué qu’il porte renvoi ainsi inévitablement aux récents drames ayant frappé l’Amérique. Le caméo du rappeur Méthod Man va également dans cette direction. « Avant d’être résistant aux balles, il est noir » explique-t-il au micro d’une radio locale dans l’un des épisodes avant d’entonner un hymne de circonstance composé spécialement pour la série.

Par ailleurs, la musique fait partie intégrante et s’avère être un élément indissociable du feuilleton, lui offrant une ambiance encore peu commune dans les différentes productions du studio. luke-cage-sur-netflix-08Dans cette optique, chaque épisode porte ainsi le nom de l’un des morceaux du duo hip-hop new-yorkais Gang Starr.
Les amateurs d’actions pures seront certainement rebutés par le rythme assez lent mis en place par la série, visant à mettre avant tout en place l’intrigue et ses différents personnages. De la politicienne véreuse (Mariah Dillard interprétée par Alfre Woodard) à l’infirmière attachante (Rosario Dawson aka Claire Temple) en passant par une inspectrice de police aux mille facettes (Misty Knight jouée par Simone Missick) luke-cage-gifou un mafieux local (Mahershala Ali alias Cornell « Cottonmouth » Strokes), chaque protagoniste y trouvent ainsi sa place en prenant le soin d’apporter à sa manière une pierre à l’édifice de par ses actions, sa dextérité ou sa philosophie. Tel un héros à part entière, la ville de Harlem se présente ici sous toutes ses coutures, montrant tour à tour ses lieux emblématiques, ses coutumes, son humour, sa culture ou son dress-code et c’est peut-être aussi cela qui fait la force de Luke Cage.

Visionnez la bande-annonce de Luke Cage :

En bref : Dans la droite lignée de Daredevil ou Jessica Jones, Luke Cage se dresse comme un divertissement incontournable du catalogue Netflix. Les amateurs du genre seront ainsi heureux de découvrir l’un des quatre Defenders sous un autre angle tandis que les autres se laisseront sans nul doute entraîner dans le scénario qui malgré quelques lenteurs se laisse suivre agréablement et offre des rebondissements de hautes volés s’accompagnant d’une bande-son magistralement accrocheuse. Impossible enfin de ne pas réaliser une mention spéciale pour les prestations très convaincantes de Mike Colter et de Rosario Dawson (Sin City, Boulevard de la mort…) qui reprend ici de nouveau son rôle de Claire Temple en lui offrant avec brio un tout nouveau souffle.

Écoutez dès maintenant la B.O. de Luke Cage :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s