[TEST] : Forza Horizon 3 – Une Australie paradisiaque à plus de 300km/h !

Vous n’êtes pas sans savoir que l’été est malheureusement officiellement terminé laissant ainsi place à la grisaille de l’automne ! Si vous êtes déjà nostalgique du soleil, de la plage et des fêtes jusqu’au bout de la nuit, Microsoft Studios a une solution pour vous. Son nom : Forza Horizon 3.

Au commencement, en 2005, il y avait Forza Motorsport, série de jeux vidéo automobiles à l’aspect simulation et à la modernité étonnante, créée par le studio américain Turn10, venue chasser sur les terres de l’incontournable Gran Turismo du concurrent PlayStation alors seul sur le marché. En 2012 toutefois, la tradition laissait place à Horizon, un spin-off en monde ouvert à l’ambiance survoltée et accrocheuse qui allait conquérir en moins de 4 ans, le cœur de nombreux fans et médias du monde entier. Pour sa 3ème itération la licence se voit offrir une disponibilité sur Xbox One et PC depuis le 27 septembre dernier grâce au programme Xbox Play Anywhere. Après nous avoir entraîné sur les routes du Colorado, du sud de la France mais également de l’Italie, le festival Horizon pose cette fois-ci ses bagages au pays des kangourous avec un lot de réjouissance particulièrement généreux.

Bienvenue à Horizon !

La première chose qui nous saute aux yeux lors du démarrage du jeu, c’est ses graphismes. Forza Horizon 3 est beau, tout simplement. Forza Horizon 3 Classics Box SMashLa modélisation des différentes voitures disponibles dès le départ est exemplaire tout comme celle des décors tous plus somptueux les uns que les autres. S’ajoute à cela un sens du détail absolument admirable et vous obtenez ainsi une véritable vitrine technologique pour la machine de Microsoft. Notons également l’incommensurable travail de réalisation autour du ciel australien, filmé directement en 4K par le studio pendant plusieurs semaines, venant ainsi sublimés l’ensemble en créant différents jeux d’ombres et de lumières particulièrement séduisant. Le jeu se veut aussi beaucoup plus vivant en proposant des routes plus longues au trafic beaucoup plus conséquent que ses prédécesseurs.

C’est moi le patrooooon !

Dans les précédents épisodes de la saga, vous incarniez un simple participant au festival venu de nulle part, gravissant les échelons d’épreuves en épreuves jusqu’à la finale. Désormais, vous êtes le boss, le patron, le capitaine du navire mais attention, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. C’est à vous de faire parler de votre festival afin de le faire grandir et d’inviter plus de fans.forza-horizon-3-06
En tant que maître à bord, vous êtes également chargé de sélectionner les courses à faire, la musique à jouer et les pilotes qui se doivent de rejoindre votre événement.
Le mini-scénario et les différents protagonistes mis en place dès le début apportent un petit plus à la progression qui se veut dès lors plus agréable à suivre tout en augmentant avec brio l’immersion.

En avant la musique !

Que serait un bon festival sans une programmation musicale exemplaire ? Véritable atout de la licence depuis sa première apparition sur nos consoles, la bande-son de la saga se veut tout bonnement plaisante, variée et entêtante. Celle de ce 3ème opus ne déroge pas à la règle et nous en met encore pleins les oreilles, proposant des artistes comme CHVRCHES, Flume, Justice, M83, The Offsprings ainsi que Mozart et Beethoven dispersé en 8 radios thématiques (Pop, Rock, Punk, Hip-Hop, Électro, Dubstep, Classique…) qui devrait pouvoir convaincre un grand nombre d’auditeurs. Petite nouveauté, la possibilité d’inclure ses propres sons et playlists par le biais de la plateforme Groove Musique.

350 automobiles… Et moi, et moi, et moi…

Point essentiel d’un jeu du genre, la liste des véhicules pilotables ! Allant des exclusives supercars Lamborghini Centenario, Audi R8 V10 Plus, Mercedes AMG GT S et autres Ferrari 488 GTB au plus « modeste » Opel Kadett, Nissan Silvia, Mazda MX-5 et Ford Fiesta ST en passant par quelques étrangetés automobiles comme l’Anglaise Reliant Supervan doté de seulement 3 roues, la très australienne HSV Maloo GTS, la minuscule BMW Isetta de 1957 ou encore l’énorme Warthog de la saga Halo, celle de cet Horizon 3 ne devrait laisser personne indifférent ! Quelques fiertés hexagonales se glissent également dans ce listing en la présence de la Peugeot 205 T16 et de l’Alpine A110 1600S. Les habituelles granges disséminées aux quatre coins de la carte sont elles aussi toujours présentes, l’occasion d’obtenir de cette manière quelques modèles historiques à l’image de la Ferrari Dino et du Toyota Land Cruiser de 1979.forza-horizon-3-02

Quelques absences se font toutefois ressentir. Celle de Volkswagen notamment qui faisait pourtant partie du listing de la série Forza depuis ses débuts et qui disparaît bien mystérieusement de ce périple.
Autre cas quelque peu isolé avec un tout autre constructeur allemand, Porsche cette fois-ci, qui à n’en pas douter devrait quant à lui arriver à bon port par le biais d’une extension devenue presque habituelle au fil des années.

Prenons la route…

Côté gameplay, les fans de la première heure ne seront pas dépaysés, les bases du pilotage restant largement les mêmes comparés aux précédents opus. Les plus novices apprendront quant à eux (très) vite à s’approprier les différentes surfaces proposées tant la conduite, mixant habilement arcade et simulation, se laisse prendre en main avec facilité. Petite nouveauté de cet épisode, la mise en place des buggys qui ne viennent guère chambouler la copie de base mais offre toutefois une petite dose de fun supplémentaire qui n’est pas là pour déplaire. Plus fous que jamais, les rassemblements, déjà aperçus dans les deux précédents épisodes reviennent eux aussi. L’occasion de se mesurer à des trains, des avions, des hélicoptères et autres bateaux.
Toujours aussi efficace et sympathique, le mode Online évolue peu lui aussi. Il offre cependant la possibilité de réaliser l’intégralité de la campagne principale en coopération accompagnée de ses plus fidèles amis. L’hôtel des ventes fait lui aussi son grand retour. Absent depuis quelques années, il permet de vendre aux autres joueurs certaines voitures que nous ne souhaitons pas conserver. Grâce à son système d’enchère particulièrement bien pensé, on se prend vite au jeu à la recherche de la meilleure affaire ou du véhicule le plus rare et exclusif.
Petite parenthèse pour vous parler du mode drone, nouvelle feature inédite (très à la mode en ce moment) proposé par le jeu et qui vient s’ajouter au très poussé mode photo qui revient lui aussi prêt à régaler les artistes en herbe.

Attention malgré tout, ce Forza Horizon 3 n’est pas exempt de défauts. Le premier, la physique de la végétation souvent aléatoire, il est en effet possible de traverser un palmier à 320 km/h sans le moindre accroc avant d’accidenter son véhicule dans un petit arbuste se trouvant quelques mètres plus loin. Le second se retrouve quant à lui au niveau de l’affichage capricieux de certaines textures qui peine parfois à se déployer. Le troisième et non des moindres, le violent retour à la réalité qui s’ensuit après une partie. Comme le signalait William Audureau, journaliste au monde.fr, le jeu fait souvent preuve d’une telle générosité qu’une fois la console éteinte, la routine peut vite reprendre ses droits.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En bref : Au moment d’écrire ce bilan, il m’est difficile de contenir mon enthousiasme. Une fois encore, Forza Horizon réussit un pari, celui de faire apprécier au plus grand nombre une culture automobile particulièrement rejetée par le public ces dernières années. Avec ce 3ème opus, Microsoft Studios tient là une solide exclusivité pour son catalogue hivernal mais également l’une des meilleures surprises vidéoludique de l’année. Un véritable hymne à la fête, à la liberté, à la musique et à l’automobile à la fois ludique, accrocheur et addictif. Rien ni personne n’est parfait selon l’adage et c’est un fait, pour autant Forza Horizon 3 s’en rapproche particulièrement. Pour ceux qui préfèrent tester avant d’acheter, sachez enfin qu’une démo est disponible depuis le 12 septembre dernier exclusivement sur Xbox One.

Y a-t-il meilleure façon de refermer ce test que de le faire en musique ? Pour les plus mélomanes d’entre nous, petit aperçu de la PlayList bien garni de ce Forza Horizon 3 !

La PlayList de Forza Horizon 3 est également disponible sur Deezer et Soundsgood.

FORZA HORIZON 3 EN CHRIFFRES (ET EN LETTRES) :

  • Genre : Course anti-morosité
  • Disponible sur : Xbox One et PC
  • Développeur : Playground Games
  • Éditeur : Microsoft Studios
  • Prix : De 49,99 à 99,99€
  • 488 routes
  • + de 350 véhicules (hors DLC)
  • 150 panneaux destructibles
  • 29 radars
  • 15 trésors de grange
  • 13 sites pittoresques à découvrir
  • 8 radios et 150 morceaux
  • 5 épreuves de rassemblement
  • Temps de jeu personnel : 20h

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s