Qui es-tu Manchild On The Moon ?

Je vous avais parlé de Manchild On The Moon il y a quelques semaines à l’occasion de la sortie sur la toile de son premier titre intitulé « Going Down ». Ce jeune auteur-compositeur-interprète vivant sur la Lune donnera dans les jours à venir ses premiers concerts dans la capitale. L’occasion pour moi de lui poser quelques questions. Une première interview pour cet artiste pas comme les autres qui ne passera assurément pas inaperçue dans les prochains mois…

FACE A :

Bonjour Manchild, comment vas-tu ?
Manchild : Ma foi, je vais super bien !

Pourrais-tu te présenter en quelques mots aux lecteurs du blog ?
Manchild : Je suis un habitant de cette Terre, orphelin de ma Lune de naissance, je la contemple et m’enferme avec mes instruments pour continuer de communiquer avec elle.

À quel moment la musique est-elle arrivée dans ta vie ?
Manchild : Je vais être un peu bateau mais je crois que ça a commencé dans le ventre de ma mère. Fils d’un musicien et d’une grande mélomane, très jeune, la musique a été mon évasion, mon jardin secret, ma meilleure amie.Manchild On The Moon #2

Comment est né le projet Manchild On The Moon ?
Manchild : Après avoir été dans diverses formations, comme leader ou musicien, j’ai commencé à composer ce qui semblait être ce que j’avais de plus proche de mes vibrations touchant enfin du doigt le style que je voulais. Très vite, j’ai réuni autour de moi quelques bons musiciens partageant ma vision artistique. Fin-2015 une équipe est née et le projet s’est lancé.

Parle-nous un peu de tes références, de tes influences musicales ?
Manchild : Je suis quelqu’un qui a écouté beaucoup de styles différents, du hard comme du hip-hop dans ma tendre enfance mais en général j’ai toujours eu un goût prononcé pour la mélancolie et le planant. Ado, Prince aura été un tournant capital. J’ai d’un seul coup adoré son style, son exubérance et tout ce que sa musique véhiculait. Plus tard, j’ai découvert sur le tard le Trip-Hop, Massive Attack, Portishead, Björk et là encore, ça a été une bonne claque. Je découvrais une musique planante torturée, posée sur un beat urbain. Par la suite je découvre Radiohead et là c’est la claque ultime, mélange de pop, rock, électro. Je dois évidemment ajouter à cela Bowie, Pink FloydLes Beatles et autres artistes des 60-70’s.

Comment définirais-tu ton univers musical ?
Manchild : Je dirais que mon style est un mélange de musique planante, de sensuel et de rage. On peut me ranger dans la Dream-Pop mais j’aime me qualifier d’artiste Pop influencé par plusieurs courants.

(Re)découvrez « Going Down », le premier single de Manchild On The Moon :

Un premier album est-il en préparation ?
Manchild : Il y en a un en effet, j’espère pouvoir le sortir d’ici septembre. Un EP, devrait quant à lui arriver avant l’été.

Il se voit où Manchild On The Moon dans 10 ans ?
Manchild : Héhé, Manchild On The Moon se voit en tout cas se rapprocher de la nature, continuer à créer peut-être sous d’autres formes.

Tes projets à venir ?
Manchild : Là tout de suite ? Manger mon poulet croustillant au citron car j’ai une sacrée dalle. (Rires)
Plus sérieusement, ce qui me tient le plus à cœur à court terme est d’effectuer une tournée avec des dates à des endroits très variés. Je m’y atèle donc.
Les dates de concerts commencent à arriver petit à petit je serai d’ailleurs en concert au CHINA à Paris le 17 février et la même semaine le 21 février au Réservoir à Paris toujours.

FACE B :

Ton premier souvenir musical ?
Manchild : Mon premier souvenir musical, j’avais 4/5 ans c’était un 35 tours de « Il était une fois la révolution » d’Ennio Morricone.

Ton premier coup de cœur musical ?
Manchild : L’album d’Elton John « A Single Man » dont j’avais piqué la cassette à mes parents.

Écoutez la version acoustique du titre « Save You » de Manchild On The Moon :

À l’inverse, ton dernier coup de cœur musical ?
Manchild : Le dernier album de Patrick Watson « Love Songs for Robots ».

La première chanson que tu as chantée ?
Manchild : « I Don’t Care » d’Elton John.

Le premier disque que tu as acheté ?
Manchild : C’était ACDC « Back In Black » j’avais 10 ans.

La chanson qui te fait pleurer ?
Manchild : Sans hésitation, « Exit Music » de Radiohead.

La chanson qui au contraire te fait danser ?
Manchild : « Do I Do » de Stevie Wonder.

Manchild On The Moon #3Ton fantasme musical ?
Manchild : Jouer un Opéra Rock que j’aurai composé à Wembley.

Si tu n’étais pas dans la musique, quel métier aurais-tu exercé ?
Manchild : Cuisinier ! J’avoue, ne pas manquer un épisode de Top Chef… (Rires)

Si tu avais le moyen d’avoir un super-pouvoir, n’importe lequel, ton choix se porte sûr ?
Manchild : Le pouvoir de rendre les hommes pacifistes.

Qu’est-ce que l’on peut te souhaiter pour la suite ?
Manchild : D’être un artiste épanoui.

Je te donne carte blanche pour le mot de la fin, c’est à toi…
Manchild : Qu’il est bon d’avoir la musique dans ce monde. Merci à ceux qui la font, ceux qui l’écoutent et à ceux qui l’aiment tant.

LA PLAYLIST DE MANCHILD ON THE MOON :

À chaque fin d’interview, le blog demande à l’invité de dévoiler ce qui se cache à l’intérieur de sa PlayList. Alors, il écoute quoi Manchild On The Moon en ce moment ?

La PlayList de Manchild On The Moon est également disponible sur Deezer et Soundsgood.

Copyright photos : Laetitia Ropp

Merci à Manchild On The Moon d’avoir répondu à ses questions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s